Pour le Centre Français des Fonds et Fondations, en écho à la thématique du 15è Atelier des Fondations de juin 2020 : « Agir face aux fragilités humaines et environnementales. »

Les fragilités sont l’essence même du secteur des fonds et fondations

S’il n’y a pas à proprement parler de fonds ou fondation spécifiquement dédié aux fragilités, il n’en existe quasiment aucun qui ne soit pas concerné. En réalité, c’est tout le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire qui par essence traite des fragilités. Celles des femmes et des hommes, celles de l’environnement, du patrimoine et des territoires irriguent de manière significative des pans entiers de notre société, ébranlant le socle de nos certitudes comme les valeurs fondamentales qui fondent le commun.

« Un français sur quatre se sent vulnérable »

Une étude du CSA réalisée pour l’Observatoire des fragilités créé en 2018 par la Fondation Sanofi Espoir nous apprend que « un français sur quatre se sent vulnérable ». Multidimensionnelles et omniprésentes, les fragilités font d’abord référence aux parcours de vie individuels – chacun de nous peut y être un jour confronté – et sont aussi révélatrices des défaillances de systèmes à bout de souffle.

Dans une société qui voue un culte à la performance, les fragilités sont méconnues, interdites, et par conséquent peu visibles ou difficiles à exprimer. Pour faire bouger les choses, il faut parfois un électrochoc, un homme, ou une femme éclairé(e) prenant la parole. Ainsi l’initiative d’Alain Mérieux créant à Lyon « l’Entreprise des possibles » en faveur des sans-abris, ou encore le témoignage d’une médecin diabétologue évoquant l’usure du corps soignant face à la dégradation de l’hôpital public, clé de voûte du système de santé français.

Agir pour les fragilités en santé

Les fonds et fondations s’intéressent aux fragilités dans leur grande diversité. Ils donnent à voir comment les acteurs de l’intérêt général apportent des réponses là où les systèmes n’en proposent plus de satisfaisantes. Sans pour autant remettre en question les bons vieux principes, chacun invente, à sa manière et à son niveau, des voies nouvelles ou complémentaires.

Lorsque la Fondation Gattefossé encourage l’utilisation des huiles essentielles en milieu hospitalier, son action s’inscrit dans le cadre du développement d’une médecine « intégrative » offrant des solutions thérapeutiques supplémentaires utiles aux usagers comme aux professionnels de santé. Elle contribue notamment à améliorer la qualité de vie des patients les plus vulnérables, tels les malades chroniques qui ont épuisé de nombreuses ressources thérapeutiques tant préventives que curatives.

De son côté, avec plus de sept cents projets soutenus, la Fondation Apicil contribue à soulager des milliers de personnes fragilisées par la douleur chronique, et améliore la prise en compte de cette problématique par les établissements de santé.

« Pour lutter contre les vulnérabilités, il est urgent de décloisonner » affirme le manifeste des Etats Généraux des Vulnérabilités, organisés en 2018 par la Fondation Sanofi Espoir avec ses partenaires. Et de démontrer que face aux parcours de vie fragilisés, les réponses doivent être transversales. « Le fait de s’occuper dans le même temps de ma santé, de mon logement et de mon travail m’a permis de m’en sortir » témoigne un salarié d’Emmaus Insertion.  

Fragilités et innovations

Les fragilités sont sources de progrès individuel et collectif, car quitter sa zone de confort oblige à trouver de nouvelles solutions.

Ainsi, alors que les chiffres de malvoyance explosent dans le monde et que 56 % des déficients visuels en France déclarent une incapacité sévère à se déplacer, la Fondation Visio a mis au point une canne blanche électronique détectrice d’obstacles, ou encore un simulateur mécanique de chien guide pour faciliter l’apprentissage du déplacement avec un chien. Elle a aussi créé une filiale technologique afin que toutes les innovations qu’elle développe soient diffusées gratuitement aux déficients visuels, leur procurant l’autonomie nécessaire pour s’intégrer socialement et professionnellement.

Tout l’enjeu du Centre français des Fonds et Fondations est donc aujourd’hui de proposer, en partant du terrain et des particularités, une approche globale des fragilités pour en faire émerger innovations et avancées collectives pour le bien commun. L’opportunité de jouer un rôle d’accélérateur de transformations dans un monde en pleine mutation.

Nicole Guidicelli

Spécialiste du mécénat et des fondations, elle a développé, après un long parcours en entreprise, les activités d’Admical en métropole lyonnaise. Elle accompagne la Fondation Gattefossé, une fondation d’entreprise familiale (aromathérapie à l’hôpital), membre du Centre Français des Fonds et Fondations. En tant que coach professionnel, elle s’intéresse notamment aux problématiques de fragilités humaines, santé, handicap. www.nicoleguidicelli.com